LA VOIX ET LE MIROIR DES HAITIENS DE KENTUCKY

Click here to edit subtitle

Des ressortissants haïtiens ont commémoré la fête du drapeau aux États-Unis.

Avec une communauté en crescendo à Kentucky, les Haïtiens ont fêté le drapeau national, le samedi 19 mai 2018.


Sur l’invitation de KAKY (Kowalisyon Ayisyen nan Kentucky), une structure qui a pris naissance, après le tremblement de terre du 12 janvier 2010, les Haïtiens, avec leurs T-shirts aux couleurs nationales affichant des slogans tels que : « Drapo m se fyète m, Mwen renmen peyi m », ont célébré avec ferveur les 215 ans du bicolore lors de la traditionnelle journée organisée chaque année à Americana Community Center Park.


Sous un temps qui profilait une mine de carême, les Haïtiens ont exposé, étalé et vendu leurs produits artisanaux. C’était un moment de retrouvailles ! Dans cette ambiance festive, les ressortissants haïtiens causaient, riaient à tue-tête. « Tchaka, grillot, banann peze, pikliz et diri kole » sont, entre autres, les menus traditionnels haïtiens qui faisaient le décor de la fête, alors qu’un disc-jockey mettait du sel en tournant des chants patriotiques, parfois au relent nostalgique.


Plus loin, sous la tente de Radio Bonheur, l’unique et première radio haïtienne du Kentucky, Stenley Modestin, directeur de la salle des nouvelles de cette station a animé un débat politique improvisé entre plusieurs citoyens haïtiens qui commentaient la situation du pays. Tous les hommes d’affaires haïtiens de Louiseville avaient ouvert leurs tentes, tout en affichant les services offerts à la communauté haïtienne du Kentucky.

Il y en avait du spectacle pour les petits également. Tout près d’un terrain de foot, Kemya, membre de KAKY, s’amusait avec les enfants qui tournaient en rond autour des chaises et le perdant sortait du jeu. Tout cela, au rythme de la musique haïtienne. Mackendy Alcinvil, actuel président de Kaky, a fait savoir qu’organiser cette activité chaque année permet aux Haïtiens de rester soudés à leur pays d’origine, et c’est aussi un moyen de passer à nos enfants le flambeau bien allumé de nos traditions, ajoute-t-il.


Étaient présents à cette activité, de nombreux Africains et des Américains qui voyagent très souvent en Haïti. Ils ont une fois de plus montré leur appétit pour la cuisine haïtienne. Les participants estiment qu’à un moment où notre pays fait face à toutes sortes d’adversités et de calamités, ces genres d’activités améliorent l’image d’Haïti en présentant une autre facette du pays qui n’est jamais diffusée dans les télévisions étrangères.


À noter que Kentucky est un état qui se trouve dans le Midwest des États- Unis pas trop loin du Tennessee, d’Indiana et d’Ohio. Louiseville, la plus grande ville qui porte ce nom en l’honneur de Louis XVI, compte plus d’Haïtiens que les autres et nous citons : Lexington, Versailles, Paris, etc. Louiseville compte environ 5 000 Haïtiens.


Frantz Philippe



http://www.lenational.org/des-ressortissants-haitiens-ont-commemore-la-fete-du-drapeau-aux-etats-unis/