LA VOIX ET LE MIROIR DES HAITIENS DE KENTUCKY

Click here to edit subtitle

BLOG

Haïti : Amateurisme et Improvisation

Posted by philippefrantz@hotmail.com on July 11, 2018 at 1:15 PM
Les récentes situations de tension qui ont bouleversé le pays et surtout la zone métropolitaine de Port-au-Prince sont l'exemple incontournable qu'une fois de plus, en Haïti, nos dirigeants ne savent faire qu'une seule chose : l'improvisation. Diriger c'est prévoir et ce n'est pas nouveau ce dicton, car depuis la nuit des temps, des leaders du monde entier ont su faire preuve de prévoyance pour éviter le pire. La décision du gouvernement d'augmenter ou d???ajuster le prix des produits pétroliers n'est pas surprenante puisque cela fait belle lurette que les conseillers et ministres du président en parlent à travers les émissions politiques du pays et de la diaspora. Le nouveau ministre de la communication même avant sa nomination et installation ne faisait que défendre la décision "d'ajuster" le prix du carburant sur le marché. Il faut être juste dans une telle réflexion, Haiti n'est pas producteur de pétrole mais consommateur. Comme le prix baril est en crescendo partout à travers le monde, donc il est de juste nature de laisser le naturel prendre son cours sinon, le risque d'un déficit est inévitable. Cependant, ce n'est pas un secret d'Etat qu'avec l'ajustement des prix ca allait causer la hausse des prix des produits de premières nécessités qui eux sont déjà exorbitants. C'est pour dire que le peuple qui est déjà dans une situation inhumaine et désespérée, n'allait jamais rester les bras croisés pour se laisser engloutir davantage. La violence du peuple n'est pas dûe seulement à la hausse du carburant mais aussi à une vague de frustrations depuis la fin du règne des Duvalier jusqu'à nos jours et la décision de gouvernement fut le catalyseur qui a facilité cette réaction. Quand même il faut se demander si l'exécutif ne savait pas que de telles réactions allaient se produire ou s'il se fichait de tout ce qui pouvait arriver. On dit souvent que nos dirigeants préfèrent voir des casses, des actes de vandalisme et des pertes avant de réagir et une fois de plus ils ont prouvé que cette thèse est vraie. Alors, cette vague de violence n'aurait pas lieu si nous n'étions pas dirigés par des amateurs. Il faut dire que tout ça n'est que le début d'une vaste série de protestations non pas à l'endroit du président, mais contre ce système car le président est une victime comme le reste du peuple. Pour au moins éviter au pays plus de dégâts, il est essentiel de mettre l'improvisation de côté et commencer à diriger. Stenley Mondestin Etudiant en Sciences Politiques et ??tudes Internationales Bellarmine University, Louisville Ky

Categories: None

Post a Comment

Oops!

Oops, you forgot something.

Oops!

The words you entered did not match the given text. Please try again.

Already a member? Sign In

0 Comments